French translations by Fred Vellieux

 

0a3c3f55-6baa-4200-bb00-d40447c8c3b7

Nostalgie

Le parfum de safran et l’eau de rose

Me rappellent mon passé perse
Les rues animées du bazar
Le joli voile qui recouvre les dames élégantes
La négociation pour obtenir le meilleur prix
Les rues bordées d’arbres de Shiraz
La porte d’entrée
Darvazé-Coran

Le jardin de notre maison
Où les saules pleuraient
La grande salle à manger
Où beaucoup d’invités dînèrent

L’école américaine
Que je fréquentais
La où l’Orient rencontre l’Occident
Et où mon cœur a été conquis

Où la langue
Et la culture de l’Occident
M’ont ouvert les yeux
À une autre réalité
Dans un pays si lointain

Où j’ai rencontré
La richesse de la diversité
Et où une porte a été ouverte
Qui ne peut plus se refermer

Et c’est ainsi
Que petit à petit,
A augmenté cette espérance
Dans mon coeur
De connaître ces terres
Et de connaitre la liberté

Liberté de tout préjugé religieux
Liberté de pensée
Liberté de m’exprimer
Et de ne pas avoir peur de parler

Une éternité s’est écoulée
Depuis ces jours en Iran,
J’ai appelé de nombreuses villes “mon chez moi”
J’ai ri
J’ai pleuré

J’ai connu la liberté
Que je désirais
Mais quand je pense à mes sœurs et frères
À Téhéran et à Shiraz
J’espère que, eux aussi
Pourront bientôt goûter
La si douce saveur
De la liberté

le 11 Septembre 2003

EF31580D-5C19-4CF6-A9B8-A039A01C10A4

Quelques gouttes de larmes !

Une larme s’écrase
Sur le sol
Elle y prend la forme
D’un sourire !

L’eau des pleurs
La fleur de notre cœur
Les larmes sont précieuses
Quand elles coulent

Elles se transforment en perles
Elles consolent le cœur
De celui
Qui se tient à nos côtés

Elles savent,
Nous leur faisons suffisamment confiance
Pour partager
Nos plus intimes sentiments et pensées

Des larmes de tristesse
Des pleurs de joie
Il pleut des larmes
Et elles consolent

Donc, mon ami
Maintenant tu connais
La valeur des larmes
Elles sont plus précieuses que l’or!

le 30 octobre 2003

CF9D23E2-1CA7-4E96-B15E-FC621E6C7B83
L’amour est aveugle !

Pourquoi le chemin de l’amour véritable
Comporte de nombreux dangers,
Des chemins bordés de ronces,
Et des cimes si élevées?

Pourquoi devons-nous tant souffrir
Même quand nous avons trouvé
Celui que nous aimons?

Pourquoi le monde des émotion
Est il si complexe?
Pourquoi ne pouvons-nous concevoir
Un programme informatique
Pour ce sentiment qu’est l’amour?

Utiliser une feuille de calcul
Pour les avantages et les inconvénients
Une manière logique
De juger de ce que notre cœur désire

Pourquoi les ordinateurs ne sont ils pas assez intelligents
Pour nous aider avec cette équation complexe
Qu’on appelle l’amour?

Pourquoi la douleur et la joie s’entremêlent elles
Dans cette folie
Qui s’appelle l’amour?

Pourquoi ne pouvons-nous vivre
Comme des moines et des nonnes
De cette manière,
Nous n’aurions pas à nous soucier
De l’amour!

Ce languissement est présent dans nos cœurs
Nous avons besoin d’amour
Le véritable amour est comme de l’eau
Pour celui qui est assoiffé

Nous sommes attirés
Par le printemps lucide de l’amour
Autant qu’un assoiffé
Cheminant dans le désert de la vie
Une fois que nous voyons le visage
De l’être aimé
Il s’imprime dans nos cœurs

Tous les raisonnements du monde
Sont incapables
De nous faire changer d’avis
L’amour nous rend aveugle
Aux défauts de l’être aimé

Notre cœur ne voit que les qualités
De celui ou celle que nous aimons
D’autres vont nous dire ceci, ou cela
Mais nous ne sommes pas sûrs
De quelle planète ils proviennent!

Notre cœur aspire à être avec notre amour
Nous traverserions un océan à la nage
Ou chevaucherions un cerf-volant
Sans même y penser
Et sans doute aucun !

Les gens qui nous aiment cherchent à nous dire
De veiller à ne pas nous noyer, ni à tomber!
Parfois nous écoutons, d’autres fois non
L’amour est aveugle, après tout!

Mais le véritable amour
Résiste à l’épreuve du temps
Cet amour ne meurt pas dû aux tentatives
On peut perdre des batailles,
Mais on gagne la guerre
Pour se retrouver uni à l’être aimé

Ce sentiment que l’on appelle l’amour
Pour lequel le sang a coulé
A maintes reprises
Cette force magique
Est une magie
Dont nous ne pouvons nous passer

Le chemin n’est jamais facile
Mais il en vaut la peine !
Sans amour
La vie ne vaudrait d’être vécue!

le 2 février 2004

65C8C4A0-8B1F-4019-824D-BA2ECCF6EA20

La rue dansante

La rue dansante est
Là où j’ai vécu à Shiraz
Elle s’appelait, en fait,
Ghasr’u’dast
Le palais dans la prairie
C’est ainsi qu’on pourrait le traduire
Mais nous l’appelions Raghs’u’dasht
La rue dansante
En hommage à la multitude
De nids de poule
Qui nous faisaient danser

C’était une longue rue étroite
Qui sortait de Shiraz
En direction de la petite ville de Ghasr’u’dasht
C’est ainsi que je m’en souviens

Là, à la fin
D’une impasse
Appelée Zargary, l’Orfèvre
Mon père avait construit une maison
Qui semblait être un palais
A mes yeux

Elle possédait de nombreuses pièces
Et un grand jardin,
Un grand garage
Et une porte multicolore
Pour y entrer

Nous y avons eu de nombreux dîners
Avec tant d’invités
Ma mère y cuisinait des repas
Dignes d’un roi
Et nous y avons reçu plus d’un

Nous y avons eu des invités de Téhéran,
En provenance des États-Unis, et d’Afrique
Certains étaient parents
D’autres étaient des amis
Et certains étaient des Baha’is venant de l’étranger

Je me souviens d’avoir marché, et chanté
Sur l’herbe de la cour, à l’arrière
Et d’y avoir joué avec les saules pleureurs
Alors que je fredonnais des chansons

C’était la maison de mon enfance
Jusqu’à ce que nous quittions l’Iran
Elle était si proche de la rue dansante
Juste en dehors de Shiraz

le 10 septembre 2004

7B5F7D48-EFD0-4067-9D38-34BD6A5F9563

Des douceurs de Yazd !

Il y a quelque chose à propos de ce qui nous est familier
Qui est très réconfortant
Aucune introduction n’est nécessaire
D’anciens sentiments reviennent:

Une boîte de bonbons persans
En provenance d’Iran
Livrée par mon cousin
Envoyée par ma tante
Me ramène
A ma visite à Yazd

Je soulève le Sohané Ardi
Et en prends délicatement une première bouchée
Alors qu’il fond dans ma bouche
Mes sens me ramènent des années en arrière
Quand, lors d’un printemps
Mon père, ma mère, mon frère et moi
Sommes allés visiter cette partie de l’Iran

Mon premier souvenir est d’avoir regardé
Vers le ciel étoilé
Parsemé d’étoiles lumineuses
Tant d’étoiles que
Le ciel me semblait blanc
Éclairé par une lumière brillante

Le desert sans fin autour de nous
La poussière sur la route
De la poussière dans la voiture
Les grandes rues de Yazd
Les nombreuses boulangeries en ville
Voir le pashmak se faire
L’odeur des douceurs nous enveloppant

Je prends une seconde bouchée de Sohan
Un festin pour mes papilles gustatives

Et maintenant me revient le souvenir de Naw Ruz
Quand nous vivions en Iran
Quand j’habitais chez mes parents
Lorsque notre table de Haft Sin était préparée avec amour

La famille nous rend visite
Les douceurs que nous avons mangions
Le shirini que ma mère préparait
L’amour partagé

Le Haji Badoom, les Baklavas,
Le Nane Berenjy et le Sohan
Chacun d’entre eux me raconte une histoire
Les souvenirs reviennent en moi !

le 4 avril 2010

3FD0E3D3-A1C0-4346-804C-4F795D90EE31

Cascade

L’eau tombe
Tombe, et tombe
Les paroles, elles coulent
coulent, et coulent
Les pensées croissent
Croissent, et croissent
Les jours futurs viennent
Viennent, et viennent

Des mains qui écrivent
Un esprit si brillant
Des lèvres qui parlent
Des coeurs embrasés

Des yeux qui lisent
Des oreilles qui écoutent
Des esprits qui demandent
Des cœurs qui ressentent

Jeunesse intérieure
Beauté éblouissante
Le visage qui resplendit
Des yeux si sombres

L’eau tombe
Tombe, et tombe
Des mots sur le brasier
Sur le feu, sur la flamme,
Des pensées qui brillent
De toute leur lueur
Des jours de joie,
De bonheur, et de bonheur

Une vie tellement bénie
Les sentiments resurgissent
Quand on aime
Et alors nous murissons

écrit vers 2003

9E2DA067-44EC-4B86-8C0F-E5C3DC04751D

Parent et enfant

Les parents s’occupent des enfants
C’est normal
Mais qu’arrive t’il
Quand c’est l’enfant
Qui s’occupe du parent ?
Maman, ça va,
Tu es forte,
Tu peux le faire,
Ne pleure pas.
Maman, que puis je faire
pour t’égayer?
Veux tu jouer à cache-cache,
Ou jouer aux cartes?
Maman, ce sera bientôt fini.
Te souviens tu de la dernière fois ?
Maman, je t’ai entendu dire
Que l’on doit compter sur Dieu.
Et bien, la voilà ta chance
Ici, et maintenant!
Maman, je t’aime tellement
Même quand je suis déprimé
Maintenant, je t’aime même encore plus,
Je t’aime d’ici
Jusqu’aux étoiles !

le 14 janvier 2010

648DF99F-0DF3-4C0B-B17F-FBD806412922

Ce qui me rend heureuse

Ce qui me rend heureuse sont
Des choses simples
Une journée ensoleillée
Prendre le thé avec un ami
Le sourire d’un enfant
Ces quelques lignes que j’écris

Ce qui me rend heureuse
Ne coûte pas un centime
Cela ne s’achète pas dans un magasin
Et ne s’épuise jamais

Ce qui me rend heureuse
C’est une promenade à coté de l’océan
C’est d’avoir des amis qui me rendent visite
La création d’un collage

Ce qui me rend heureuse
C’est avoir de l’énergie quand je me réveille
Un sourire que l’on ressent profondément
Donner un coup de main
Partager mes idées

Ce qui me rend heureuse
C’est de regarder en arrière vers des périodes difficiles
Et de me rendre compte que ce sont elles qui m’ont fait
Telle que je suis

Ce qui me rend  heureuse
C’est d’être une épaule
Sur laquelle un ami peut s’appuyer

Ce qui me rend heureuse:
C’est quand mes enfants me disent
“Je t’aime”

Ce qui me rend heureuse:
C’est d’écrire ces quelques mots
Et partager l’amour

 le 29 janvier 2010

après avoir pris le thé avec Elaheh

Duduk

La musique mélancolique du duduk

Me rappelle les pleurs du violon persan,

La musique entendue en Iran quand j’étais une enfant

Me rappelle la lamentation du violon

Quand il égrenait son chant mélancolique

Et alors,

Le son du violon

Tirait sur ma corde sensible

Et, submergée par l’émotion,

Je ne savais si rester ou m’échapper en courant

Maintenant, le son du duduk m’emporte là-bas

Il y a cette profonde mélancolie

Qui ne peut qu’exprimer,

– Comme si elle pleurait

Pour toute l’injustice du monde –

Tous les crimes commis aux noms

De nation et de tribu

La musique prend un tour plus heureux

Je peux laisser de côté tristesse

Heureuse que mélancolie et joie

Résident voisines

La tristesse cède place à la joie

Et, avec le temps, la joie à la tristesse

C’est la réalité de ce monde

D’où on ne peut s’échapper

Quoi que nous fassions

Le secret est d’apprendre

Á s’assoir en compagnie de tristesse,

Á accepter la douleur comme faisant partie de la vie

Sans tristesse, la joie est absente

Sans la nuit, pas de lumière du jour

le16 décembre 2012

Rouge !

Le rouge est un état d’esprit
C’est le feu
C’est la créativité
C’est la joie

Le rouge est un état du cœur
C’est l’amour
C’est l’amitié
C’est le confort

Le rouge est un état de l’âme
C’est l’exaltation
C’est l’anticipation
C’est une envolée

Le rouge est un état où j’aime
Me trouver
Même si ce n’est que par intermittence

Le rouge
Lumineux et joyeux
Brillant et chaud
Le rouge
Simple mais puissant
Fort, mais calme à la fois

le 15 février 2013

L’enL’enthousiasmethousiasl

L’enthousiasme

L’enthousiasme
Mais qu’est-ce donc ?
C’est l’esprit qui brille, et fort !

L’enthousiasme
Illumine le visage d’un sourire
Apporte l’entrain dans la marche
Et fait des merveilles !

Emerveille-toi de la beauté du monde,
De tout ce que nous pouvons connaître!
L’enthousiasme
Est un embrasement de l’âme !

L’enthousiasme
On sait quand il nous est proche
Il réjouit le coeur
Ainsi que l’âme

L’enthousiasme
Nous donne envie d’avoir des objectifs,
Et des projets à réaliser
Ainsi que des choses à faire

L’enthousiasme
Signifie que nous nous sentons vivants
Pleins d’énergie
Prêts pour apprécier !

Les petits tracas ne nous atteindront pas
Il y a maintes raisons d’être heureux

L’enthousiasme
Est comme une lumière dans l’obscurité
L’enthousiasme,
J’apprécie quand il m’entoure

le 29 octobre 2012

L’hiver est là

Avec ou sans nos plaintes

Cheque année la neige revient

Par nos plaintes

Nous attirons mauvaises vibrations et chassons la joie

Il nous faut vivre avec le froid et la neige de l’hiver

Nous y faisons face ensemble

Faire l’expérience de ces défis

Et, jour après jour

Nous nous rapprochons du printemps

Changerai-je d’avis en février ?

Pour l’instant je reste

2019

A92DD797-9483-4BAC-AE1F-4E9A49953954

Dichotomies 

Des gens meurent en Ukraine

Pendant que nous nous inquiétons des pertes subies par nos fonds de pension.

Des maisons et des villes détruites

Alors que nous organisons nos vacances pour cet été

Des réfugiés débarquent en provenance d’un pays ravagé

Pendant que nous faisons nos emplettes de printemps

Certains foyers manquent d’eau et d’électricité

Alors que nous nous plaignons de nos printemps si froids

La souffrance d’une seule personne devrait être celle de tous.

Nous ne devrions pas rester si insensibles aux images sur nos écrans.

Tant de misère dans ce monde

Être source de paix et d’harmonie est le moins que nous puissions faire

Le 18 avril 2022

FD8AA0D6-E0B9-4269-85DC-C377C4D340F3


Une couverture en cachemire

Une couverture en cachemire
C’est une couverture en cachemire.
Toute nuancée de teintes violettes et oranges
Douce, abondante
Soyeuse au toucher
Je m’en enveloppe
Et me retrouve toute drapée d’amour,
Choyée
Voici l’amour de mes amis
Qui me soutiennent dans ces moments difficiles
Leurs mots attentionnés
Et messages apaisants
Sont des pétales de rose tombant du ciel
Dont la fragrance parfume l’air
C’est une brise de printemps sur mon front fiévreux,
Une rivière d’eau source de vie,
Un feu qui me réchauffe au cœur de la nuit.
Mes amis
Mes trésors dans ce monde
Mes amis
Ensemble, nous atteindrons l’autre rive.
Juin 2022
Écrit après mon diagnostic de cancer du sein à un stade précoceune couverture en cachemire.
Toute nuancée de teintes violettes et oranges
Douce, abondante
Soyeuse au toucher
Je m’en enveloppe
Et me retrouve toute drapée d’amour,
Choyée
Voici l’amour de mes amis
Qui me soutiennent dans ces moments difficiles
Leurs mots attentionnés
Et messages apaisants
Sont des pétales de rose tombant du ciel
Dont la fragrance parfume l’air
C’est une brise de printemps sur mon front fiévreux,
Une rivière d’eau source de vie,
Un feu qui me réchauffe au cœur de la nuit.
Mes amis
Mes trésors dans ce monde
Mes amis
Ensemble, nous atteindrons l’autre rive.

Juin 2022
Écrit après mon diagnostic de cancer du sein à un stade précoce

17A5AB05-CE4B-4DBC-9300-BBD0F1468C41

Une poétesse

Je ne pense pas être une poétesse. Écrivaine, peut-être
Qui couche sur le papier ma réalité Celle qui écrit afin d’être consolée Afin d’être comprise
Afin de comprendre, d’explorer
de partager
de célébrer
de divulguer
J’ai toujours écrit
Et toujours je le ferai
L’écriture fait partie de mon être
Et si mes écrits touchent mes lecteurs, Leur apporte de la joie
Si mes écrits ont un sens
Et dissipent leur solitude
NB Écrivain in French from France
Alors je suis bénie de faire partie de leur monde.

7738244F-F4C7-473C-AF2F-212F200EBD4D


La
Covid et moi

Le pire dans la Covid, après les symptômes
Qui étaient tout à fait tolérables
Était de me retrouver coincée chez moi.
Je ne suis pas faite pour rester à la maison
J’ai besoin de sortir et de me retrouver parmi les gens
Je ne pouvais même plus aller à l’épicerie.
Les courses, c’était sur internet.
Je ne me sentais pas assez forte pour mes promenades habituelles.
Les journées étaient si monotones
De l’ibuprofène
De l’huile d’origan
Du ginseng
Du t
Des oranges
Tout ce qui renforce mon système immunitaire
Est devenu mon meilleur ami.
Et pourtant, le virus a son propre programme.
On ne peut pas le presser.
Alors, aujourd’hui, je me suis rendue au café
Pour un semblant de normalité
Pour voir des gens
Pour bavarder du temps qu’il fait
Pour écrire
Et me retrouver dans ma bulle de solitude et de contemplation.
Pour qu’un changement de décor
Puisse me faire oublier cette fatigue éprouvée
Et les longues heures de sommeil
Et voilà !
Je me sens mieux, maintenant !

Le 25 avril 2022

907685F7-EACD-4D13-9CCE-B4D86B163A5A

Voici l’automne

Voici l’automne
Ces jours d’insouciance où l’on porte des sandales et des robes s’en sont allés On sort les écharpes,
La verdure des arbres s’estompe
Les couleurs magiques de l’automne prennent place
Nous passerons plus de temps à l’intérieur
Mais nous ne devons pas fermer nos cœurs
À la gentillesse
À la bonté
À la générosité
À l’amour
Chaque saison a son propre charme, et nous prépare à la suivante.
Les saisons passent
La vie continue
Et elle est belle
Si nous apportons de la lumière dans la vie d’autrui…

Le 30 septembre 2021

D0DAE7EC-FA0D-4467-B97F-BCF6DA491342

Révolte

Pour mes frères et sœurs d’Iran :

Un peuple qui demande justice,
Qui exige la liberté d’expression
Et celle de pouvoir acheter les produits du quotidien
De voir mises en œuvre des politiques environnementales
Leurs voix sont fortes
Elles peuvent être entendues aux quatre coins de l’Iran.
Du Khuzestan à Téhéran en passant par Tabriz.
Ils sont unis
Leurs revendications sont claires
Ils ne craignent pas les représailles
Ils manifestent pacifiquement
Cette fois, le résultat sera t’il différent ?
Atteindront-ils leurs objectifs ?
Des mères dont les fils sont morts sur le chemin de la liberté et du changement.
Des femmes qui ne supportent plus qu’on leur dise quoi porter
Et comment vivre leurs propres vies.
Des jeunes qui, après leurs études, ne trouvent pas de travail.
Des travailleurs sans paye depuis des mois
Des agriculteurs qui souffrent de la sécheresse
Causée par les décisions de leurs dirigeants.
Les parents qui ne voient aucun avenir radieux pour leurs enfants.
À nouveau, leurs voix s’élèvent
Ils ne resteront plus longtemps silencieux.
Après tout, ils n’ont plus rien à perdre.
Bientôt ils pourront cueillir les fruits de leurs efforts.
Que la liberté et la justice soient leur rétribution

Le 1er août 2021

5CA0E2D8-D28B-472D-A094-2186D3C8BCDE

Différentes nuances de bleu

Mon regard se porte sur le lac
Et voici différentes nuances de bleu
Bleu égyptien
Bleu de Savoie
Bleu lavande
Bleu pervenche
Bleu nuit
Bleu picotin
Ces nuances côte à côte
Se confondent en un ensemble harmonieux
Les gens aussi viennent dans des teintes différentes
Si nous apprécions notre unité
Et coexistons en paix
Comme ces différentes nuances de bleu sur le lac
Il y aura ce magnifique tableau
D’un monde beau, pluriel et uni

Le 1er juin 2021

17A5AB05-CE4B-4DBC-9300-BBD0F1468C41

21 journées

Le 30 juillet 2022 à 16h15 heure de Montréal.

C’était sa dernière présence sur WhatsApp

21 journées se sont écoulées et nous savons si peu de choses.

Sa famille ne sait pas grand-chose de son sort.

Jour après jour ses amis s’inquiètent.

Comment les autorités vont-elles obtenir

Des preuves d’espionnage quand espionnage il n’y a pas ?

Encore une arrestation !

Dix années de prison ne leur ont-elles pas suffi ?

Et ceci pour des crimes qu’il n’a pas commis

Pour avoir aimé l’humanité

Pour avoir servi sa communauté

Je lui ai parlé la veille de cette arrestation.

Il allait bien

Il était reconnaissant

Il était jovial comme d’habitude

Pour lui nous prions

Pour qu’il ait du courage et de la force

Des qualités qu’il a en abondance.

Je sais qu’il accepte ce sacrifice

Comme il l’a fait pour les précédents

Je sais qu’il est reconnaissant de pouvoir défendre

Ce en quoi il croit

Je sais que la victoire est en lui

Qu’il soit captif ou libre

Le 20 août 2022

Pour mon si cher ami Afif Naimi.

CEF50B0D-6F20-41F0-B204-97A42961CD53

Solitude et compagnie

La solitude pour penser et écrire

L’entourage pour le partage et pouvoir rire aux éclats !

La solitude

Ce matin béni

Quand le monde est endormi

Et qu’il ne reste plus que moi et mes pensées

La compagnie

Pour partager, rire, embrasser, pleurer

En son absence on disparait

La solitude

Nourrit l’âme

Elle me permet de m’entendre penser

Avec elle je peux poser des questions

Et chercher des réponses

L’entourage,

Ma joie de vivre

Elle est source d’énergie

Encore et encore

La solitude

Indispensable à ma santé mentale

Et à ma paix intérieure

La société

Si essentielle dans la vie

Des êtres sociaux que nous sommes

La solitude

De temps en temps si désirée

L’entourage

Si nécéssaire à mon bienêtre !

Le 10 avril 2010

95C3D2F4-C919-454E-9B91-0B13575DC328

Pure lumière

Quand tton regard se porte sur la beauté

Ton âme est réconfortée

Quand une divine mélodie parvient à tes oreilles

Ton esprit est enchanté

Entoure-toi de beauté

Pour vivre dans la joie

Entoure-toi

De pureté

Pour vivre en paix

Ce que tu recherches

Sont des âmes radieuses

Celles qui t’inspirent

Celles dont le visage brille

Et tout ce à quoi tu consacres ton énergie

Doit être positif

Des projets destinés à aider,

À guérir

Mais n’oublie jamais

De prendre soin de toi

Sinon, tu ne pourras plus faire grand-chose

Pour ceux qui te sont chers

Sois reconnaissant

Pour tout ce qui t’arrive

Même pour les problèmes

Et les soucis

Car lorsque tu traverses

La vallée du doute

En luttant pour te relever, encore et encore

Tu apprends de précieuses leçons de vie

Sans elles, tu n’apprendrais pas à voler

Le 1er septembre 2008

Un conseil d’Eliane qui m’est destiné !

9E0B931C-6141-49EE-9408-29B540072B31

Au fil des mots

Au fil des mots

Mon cœur est cousu au tien

Ces mots transmettent l’amour

Qui se trouve au fond de mon âme

Nous exprimons tous notre amour

Chacun sa manière

L’exprimer couché sur le papier,

C’est ce qui me correspond !

Puisque je suis d’une nature timide

Et quelque peu réservée

Cet amour je le transmet par écrit

C’est ainsi que je le fais

Écrire est plus aisé pour moi

Que de parler

Mais l’écriture requiert quand même

De la compassion et du courage

Le 2 juillet 2004

4E6B43F8-9D91-47C6-BB4F-A19632ACC851

Nos héros

Ceux qui nous inspirent

Ceux qui vont sacrifier leur confort, leur bien-être

Pour ce en quoi ils croient

Et pour l’amour qu’ils portent au genre humain

Nos héros

Ceux qui sont toujours présents en nous

Ceux que nous gardons si proches de nos cœurs

Nos héros

Ils nous enseignent l’amour

Nos livres d’écoliers, ce sont leurs propres vies

Nos héros

Par vous, ce monde est meilleur

Vous êtes les icônes même de l’amour

Le 25 août 2022


La guérison par la poésie

La poésie a ce pouvoir de guérison

Qu’en pensez-vous ?

Tout comme la musique vous transporte aux cieux

Qu’une œuvre d’art intrigue

De la même façon qu’une chanson s’adresse à vous

Ou bien qu’un récit vous émeut !

La poésie

Est une communion avec le Divin

Ainsi, la poésie est sacrée

C’est ce qui m’a été enseigné

Rumi, Hafiz, Tahirih…

Nourrissent mon âme de mots enchanteurs

Des mots tels des pierres précieuses, inestimables et purs.

Des mots sous la forme d’une pluie qui apaise ma douleur

Oui, la poésie guérit

Elle guide

Et elle enseigne

Ce qui doit être appris

Quand j’entends un si nécessaire poème

Il me fait frémir jusqu’au plus profond

La vérité est révélée

Et je progresse,

Quelqu’un a touché mon âme !

La poésie

Cet instrument du Divin

Par lequel de complexes questions

Sont révélées

La poésie colore mon monde de différentes teintes

Elle me guide et m’aide à faire face

Les mots m’ont toujours accompagné

Et à cet instant, ils se présentent ainsi

Le 26 avril 2010


9602ad86-86d0-4c76-ae12-12d37ee73042

Seconde partie


La première partie,
Des souvenirs de Mazda
Dabirestane Daneshgah
Me rendre dans la maison de ma tante A Shiraz
Jouer du piano
Et commencer à écrire
Cette première partie toujours, Déménager au Canada
Le lycée Prince de Galles
Les Sept-Îles
Ma rencontre avec Albert Quatre années de patience Et d’épreuves
Le mariage
Une annnée passée aux Pays-Bas Puis le retour au Canada
Deux années au Texas
Ensuite l’Ontario
Natalie, Natasha et Nicholas Des nuits sans sommeil
Et apprendre ce faisant
Les premiers pas,
Les premiers mots
Ce premier jour à l’école maternelle Le jardin d’enfants
La première année
Et la fuite du temps
Retour à l’enseignement Et retour à l’art Hypnotisée par le collage
S’éveiller à la poésie Premiers pas chancelants
Et c’est ainsi que commence Ce deuxième voyage
Cette deuxième partie
Telle une renaissance
Tests et épreuves Parsèment mon chemin Et à chaque fois

J’essaie d’apprendre
Et à chaque fois
J’espère que ce sera la dernière Et pourtant je ne m’attends pas À cette rechute !
Parfois j’entrevois
Cette sagesse…
Ce que je pensais
Être une punition
Se révèle être un présent
Mes sens sont maintenant éveillés Et les mots se pressent
Pour se retrouver couchés Sur le papier


Le 28 avril 2010

 

D5846462-2A7F-40EE-A871-26988B15680C
Les ailes oniriques

 

Sur les ailes de mes rêves

Je prends mon envol

Et dans le silence de la nuit

J’écoute avec mon coeur

 

Mon grand-père me fait signe par sa voix.

Il offre des cadeaux à tous

Quand c’est mon tour, il s’approche

Et dépose quelques pièces d’or dans ma main.

Je n’en attendais qu’une.

Mais ces quelques pièces d’or

Remplissent mes mains.

 

Un autre soir, je vois mon père

Dans ce monde enchanté des rêves.

J’ai appris qu’il était décédé

Et je viens d’arriver sur les lieux.

Désolée que je suis d’avoir manqué ses derniers instants

J’aurais aimé être là avec lui.

 

Mais soudain, il ouvre les yeux

Et sourit d’un sourire radieux

Il prend alors mes mains dans les siennes

Comme il l’avait fait tant de fois

Je suis si heureuse de le voir une dernière fois

Si heureuse d’être à ses côtés

Je sais qu’il ne restera pas longtemps avec moi.

Hors de sa cage, il va prendre son envol

 

Je lui demande de m’aider

Quand les choses deviennent difficiles

Il m’assure qu’il sera là pour moi

 

Oui, je peux compter sur lui

 

Mes rêves, un réconfort dans ma vie

Mes rêves, tout comme une seconde vie

 

Sans eux, ma vie est incomplète

Sans eux, je ne suis que la moitié de moi-même !

Le 16 décembre 2009

20121D21-473C-4714-9E79-013C944D7DC0

Connexion !

 

Avez-vous déjà vécu ceci:

Vous rencontrez une personne

Et vous vous sentez tout de suite à l’aise ?

 

Voici deux pièces d’un puzzle qui s’emboîtent

Ou une main qui rentre parfaitement dans un gant

 

Il est difficile de savoir pourquoi

La connexion entre vous est si parfaite

 

Mais connexion il y a, sans aucun doute

Et cela se reproduit lors de la deuxième rencontre

 

Vous savez que vous pouvez vous parler des heures durant,

Il y a ce sentiment:

Voici quelqu’un en qui je peux me confier”

 

Une personne qui vous comprend
Comme si elle se trouvait dans votre tête

Vous pouvez lui confier

Jusqu’aux plus intimes de vos pensées.

 

Une fois que vous avez bien conversé

Vous vous sentez heureux, l’esprit léger.

 

Ces expériences ne sont pas si fréquentes.

Car nous faisons des rencontres jour après jour

 

Mais, de temps à autre

Un tel contact se produit

 

Le 24 novembre 2005

 


648DF99F-0DF3-4C0B-B17F-FBD806412922V
ivre à voix haute

“Si vous me demandez

Ce que je suis venu faire dans cette vie,

Je vous répondrai:

Je suis venu vivre à voix haute.”

Ce sont les mots d’Emile Zola

J’aime cette idée

De vivre à voix haute

Et je crois c’est ce que je fais

Quand j’écris

 

En tant qu’écrivain,

On met son âme à nu

On donne avec générosité

Mais ceci vous est restitué

En abondance.

 

Dans la culture Haïda

Ce que l’on donne

Détermine notre valeur

Il me semble que c’est ainsi

Que la valeur est justement mesurée

 

Nous ne voyons pas les choses
Comme elles sont,

Nous les voyons

Comme nous sommes”,

Voici toute la sagesse

D‘Anais Nin

 

Quand je vis à voix haute

Quand j’écris

Vous pouvez découvrir qui je suis

Et voir ce que renferme mon cœur

 

Le 16 juillet 2004

E73489F9-DEAC-4C64-ABC3-2F97732FF3E5

La beauté

Merveilleuse beauté
Glorieuse perfection
L’âme de l’être humain
Est le soleil par lequel son corps Se retrouve illuminé!*
Cette beauté n’est pas superficielle En fin de compte,
La beauté n’est que le reflet de l’âme Qui apparait à nos yeux !
En contemplant
Un beau collage,
Un beau visage,
Ou un beau dessin
Ce qui apparait, c’est l’âme de l’artiste, Le soleil de ses pensées
En admirant
Une œuvre d’art,
Un repas délicieux,
Un design raffiné,
Ce que j’apprécie, c’est la beauté Qui se manifeste
Dans cette œuvre
La beauté élève,
Elle inspire
Et apporte joie et plaisir
La beauté n’est que le reflet de l’âme Se manifestant dans l’œuvre d’art

Lida Berghuis 2006

*Bahaullah,
écrits de Baha’u’llah p. 153-155

20121D21-473C-4714-9E79-013C944D7DC0
Indescriptible !

La joie que l’écriture
M’apporte
Est indescriptible.
Une fois que mes pensées et mes sentiments Se retrouvent sous forme de mots
Couchés sur le papier Mon esprit est ravi Mon cœur sourit
Les nuages s’estompent Et le soleil brille
Quel est cet enchantement ? Je me demande
Mais il n’y a pas de réponse A cette question.
Moi, toujours curieuse
Je voudrais savoir.
Mais les réponses à certaines questions Je ne les connaîtrai jamais
Une fois de plus, j’essaie de laisser s’enfuir Les questions
Que je me pose.
Et ainsi je serai reconnaissante
Pour ce présent
Et ainsi je serai reconnaissante Pour cette euphorie !

Le 15 avril 2004

9E0B931C-6141-49EE-9408-29B540072B31

Danse!

 

Danse quand tu as été brisé

Danse quand tu as arraché tes pansements

Danse au milieu du combat

Danse quand tu es totalement libre !” *

 

Danse, danse pour faire s’envoler ton chagrin

Danse et oublie les regrets et les pertes

Danse cette danse de gratitude

Car ta souffrance te guide

 

Danse quand tu as les larmes aux yeux

Danse et sens ce poids s’envoler

Danse quand même tu n’en as pas envie

Danser te rendra libre

 

La musique a du pouvoir, elle influence

La musique nous élève

La musique nourrit notre âme

La musique est l’antidote

 

Danser pour célébrer

Danse pour te préparer

La danse du début

La danse de la fin

 

Le changement est ce qu’il y a de constant dans la vie

Danse à chaque étape de la vie

 

Danse mon ami, comme le font les derviches

Tourne et tourne, encore et encore

Danse pour communier avec les anges là-haut

Danse et écoute leur chant

 

Les anges chanteront la plus pure des mélodies

Les anges seront ton guide

Écoute-les attentivement:

Ce que tu cherches ne se trouve pas si loin.

 

Le 12 mai 2010

 

*Rumi

95C3D2F4-C919-454E-9B91-0B13575DC328

La couleur de l’amour

 

Quelle est la couleur de l’amour

A demandé quelqu’un

Le rouge est la couleur de l’amour

Fut une des réponses

Le rouge est la couleur de la passion et du plaisir

Le rouge est la meilleure couleur de toutes !

 

Le jaune est la couleur de l’amour

Dit un autre

Jaune, la couleur des boucles de ma bien-aimée !

 

Et encore:

Le violet est la couleur de l’amour

Celle du lever et du coucher du soleil et celle des océans d’amour.

 

Et puis:

Le blanc est la couleur de l’amour

De la pureté et de la sincérité

De l’amour le plus profond !

 

Toutes les couleurs sont la couleur de l’amour,

Quand on est en compagnie de celui qu’on aime

Voici la réponse !

 

2017 

9E2DA067-44EC-4B86-8C0F-E5C3DC04751D

Écoute avec ton coeur !

 

Écoute et prête l’oreille de ton cœur”*

C’est le cœur qui écoute, après tout.

 

Quand je parle à des personnes

Qui s’expriment dans une langue étrangère

C’est mon cœur qui écoute

Et mes oreilles m’accompagnent !

 

Ce sont les yeux qui expriment

Le langage du corps

Celui qui révèle l’histoire

 

Les mots sont merveilleux

Mais l’histoire

Est bien plus complexe

 

Si nous nous concentrons

Uniquement sur les mots

Nous n’obtenons

Qu’un fragment de l’histoire

 

Un sourire qui exprime,

Un rire qui parle,

Ou cette tristesse dans le regard,

Tout ce qui n’est pas dit !

 

Le 11 juillet 2004

* Saint Benoît

 

7B5F7D48-EFD0-4067-9D38-34BD6A5F9563

Entourée

 

Encerclé par de la boue

Le lotus pousse

Pur et blanc

 

Enveloppée d’obscurité

La bougie brille

Au milieu de la nuit

 

Cernée par le doute

La foi brille et  resplendit

Dans le cœur

 

Entcerclée par la peur

La sérénité règne

Dès lors que le cœur se tourne vers le ciel

 

Ceinte d’ombre

La flamme s’éveille

Et brûle avec éclat !

 

le 16 juin 2006

E73489F9-DEAC-4C64-ABC3-2F97732FF3E5
Un poème quotidien

Un poème par jour Tient le médecin éloigné Un poème par jour M’aide à souffler
L’écriture est une forme de thérapie
Et peut-être, avec le temps
Elle est devenue une partie de mon être
Pensées et idées Tourbillonnent dans ma tête Elles dansent
Je les considère
Une fois couchées sur le papier Je me sens détendue
J’ai dit ce que j’avais à dire Voilà, j’ai eu cette chance
L’eau qui coule,
Claire et brillante…
Les mots sont tels l’eau Mon esprit, telle la rivière
Lida Berghuis Le 26 juin 2004
Un poème par jour Tient le médecin éloigné Un poème par jour M’aide à souffler
L’écriture est une forme de thérapie
Et peut-être, avec le temps
Elle est devenue une partie de mon être
Pensées et idées Tourbillonnent dans ma tête Elles dansent
Je les considère
Une fois couchées sur le papier Je me sens détendue
J’ai dit ce que j’avais à dire Voilà, j’ai eu cette chance
L’eau qui coule,
Claire et brillante…
Les mots sont tels l’eau Mon esprit, telle la rivière

Le 26 juin 2004

1CAEFE9A-51E3-4185-A48D-3F9E0A419B6B

L’Astre de la Justice

La différence, c’est la conviction
La différence, c’est l’ardeur et et être du côté de la justice.
La différence, c’est qu’ils n’obéissent plus.
Il s’agit de leur combat
Ce sont des soldats et des généraux
Le feu de la liberté s’est embrasé
Ses flammes redoublent jour après jour
Le vent de l’opposition ne fait que l’attiser
Impossible de tenir sous contrôle un tel incendie de forêt
L’énergie de la jeunesse
Cette jeunesse qui ne veut plus de mensonges
Cette jeunesse qui sait que ses droits sont bafoués
Cette jeunesse qui n’a plus rien à perdre
Son énergie alimente le brasier
L’injustice peut prévaloir encore quelque temps
Elle pourra maintenir son emprise encore peu de temps.
Mais tous ceux qui sont épuisés par la corruption et les promesses non tenues, Ceux qui aspirent à la liberté et à l’égalité
Ne peuvent voir leurs aspirations réprimées que peu de temps encore
La nuit de l’oppression est si sombre
Mais voici les lueurs de l’aube
Une aube qui viendra grâce aux sacrifices consentis
Une aube chèrement payée
Et bientôt l’astre de la justice brillera

Pour le peuple courageux de l’Iran

Le 26 septembre 2022

 

A33A6FD3-37FF-49D5-99CC-0767EA28D691

 

Les combattants pour la liberté

 

Ma tête a besoin de faire une pause

Autant des mauvaises que des bonnes nouvelles

Toutes les émotions qu’elles suscitent

Toutes les attentes et tous les espoirs

Mais eux n’ont pas de répit

Ils sont dans la rue jour après jour

Et postent leurs vidéos soir après soir

Ils ne peuvent se permettre de se reposer ou bien de faire une pause

Le travail d’un combattant pour la liberté n’est pas fait pour les âmes sensibles.

Ils se sacrifient, ils sont blessés, ils se font arrêter.

Ils élèvent leur voix pour obtenir du changement

Moi, je peux arrêter de regarder le flot d’informations

Quand les images deviennent accablantes

Mais eux, ils ne peuvent arrêter.

Chapeau bas, je leur tire mon chapeau.

 

Le 28 septembre 2022

 

90184883-4549-4670-97CF-5E648A7BE771

Le changement est attendu

 

Ces lueurs d’espoir

L’aube est proche

Les oiseaux chantent la mélodie de la liberté

L’obscurité s’estompe

La bravoure de ces jeunes

Et la détermination des femmes

Sont impressionnantes

Ils ont conquis les rues

Cette fois, c’est différent

Le soutien des artistes et des athlètes

Les manifestations d’Iraniens de par le monde

Les grèves dans les universités

La solidarité du peuple

Renforcent ce mouvement

Leur cri pour l’égalité et la liberté

Résonne dans le monde entier

Ils ont la justice avec eux

Ils paient un lourd tribut

Ils sacrifient leurs vies

Nous leur souhaitons bonne chance

Nous leur souhaitons la réussite

Le changement est attendu depuis si longtemps

 

Le 27 septembre 2022

 

34F70162-A23D-496F-97B9-92F5883DFF8D
Rien que
ma plume

53134D49-754B-4A47-A958-DAC1F7441891

Vous vous retrouvez dans la rue

Pour exiger vos droits

Manifestant pour l’égalité

Et vous mettez vos vies en danger

Je ne dispose que de mon stylo

Et avec son encre

Je chanterai vos louanges

J’applaudirai votre courage

Je célébrerai votre bravoure

Vous, des héroïnes qui élèvent leurs voix

Des voix entendues dans le monde entier

Vous sacrifiez votre sécurité

Vous risquez d’être arrêtées et emprisonnées

Vous risquez jusqu’à la mort même

Moi, je n’ai que ma plume

Et par son encre

Je demanderai à tous de prêter attention à votre cause

À demander justice et à clamer vos noms

Dans les grandes assemblées

Pour que nous puissions honorer la mémoire de toutes les Mahsa Aminis d’Iran.

Je n’ai que ma plume

 

Le 30 septembre 2022

 

Days go by
And others join the cry of freedom
Even high school students are tired
Of being dictated to
They have arisen to ask for their rights
The song of ‘baraye’ is being song everywhere
It has become an anthem of unity
Because of dancing in the street
Because of basic human rights
Because of being tired of covering their hair
Because of singing with loud voices
Because of man, the country, the rebuilding
Because of women, life and liberty
Because the status quo won’t do
Because of justice, long overdue
Because minorities have rights too
Because they’re tired of disunity
Because of the power of this song
Because of the strength of unity
The dawn is near and they know it
And the sun will shine eventually

October 4th, 2022

C3D22E2B-FD1E-4594-A10B-8EEC0F3AA6CD

Parce que

 

Les jours se suivent

Et d’autres personnes rejoignent le chant de la liberté

Même les lycéens sont fatigués

De se voir dicter leur conduite

Debout pour exiger leurs droits.

Partout on entend résonner la chanson de ‘baraye’

Elle est devenue un hymne d’unité

Parce que l’on danse dans la rue

Parce que les droits de l’Homme sont fondamentaux

Parce qu’elles en ont assez de devoir se couvrir les cheveux

Et on chante avec des voix fortes

Pour l’Homme, le pays, la reconstruction

Pour les Femmes, la vie et la liberté

Parce que le statu quo n’est pas de mise

Parce que la justice n’a que trop tardé

Parce que les minorités aussi ont des droits

Parce qu’ils en ont assez de la désunion

Par le pouvoir de cette chanson

Et pour la force de l’unité

L’aube est proche, et ils le savent

Et le soleil finira par briller

 

Le 4 octobre 2022